Histoire des Editions d'art du Cassetin

 

 

 

 

Amoureux des beaux caractères d'imprimerie depuis sa formation de typographe, Marcel Jobin a choisi de donner à sa maison d'Editions le nom du Cassetin en souvenir des compartiments des tiroirs d'imprimerie d'autrefois, du temps où les caractères étaient de plomb.

 

Amoureux aussi des beaux livres, depuis les années 70, il tient à publier chaque année des ouvrages illustrés, qu'ils soient historiques ou documentaires, régionaux ou non. Ce sont : « Fribourg – Freiburg » dévoilé par les photos de Léo Hilber et les textes de Michel Terrapon en 1975, « Entre cheminées et pavés : enseignes fribourgeoises et noms d’auberges » agrémenté par les photographies de Pierre-François Bossy en 1976, « Vieux Fribourg , photographies anciennes tirées de l’oubli » en 1976 accompagné des textes d’Etienne Chatton, « Les orgues de Fribourg : voyageurs mélomanes du XIXe siècle : Champfleury, Georges Sand, Louis Veuillot » aux textes réunis et présentés par Yves Giraud en 1977 ou encore « La léproserie et les chapelles de Bourguillon » et le savoir de Jean Dubas en 1982.

 

Nous lui devons un attachement tout particulier à l'art sous ses différents aspects comme « Fribourg dans l’œuvre gravé de Henri Robert » en 1989 ou « Les bras de saint Nicolas et autres contes des chanoines » par Jean Steinauer en 1996, ouvrage rehaussé par les  gravures de Diana Rachmuth.

 

La poésie occupe une place de choix dans les publications de Marcel Jobin. Après le premier recueil consacré à Netton Bosson « Le marchand d’Orviétans » en 1971, Marcel Jobin n'hésitera pas à  s'engager en faveur de l'œuvre de Marie-Thérèse Daniels dont « Passe-ville, passe-maisons », et « Les dernières années de Rainer Maria Rilke » de Maurice Zermatten en 1975, révèle bien aussi sa sensibilité à ce genre exigeant qu’est la poésie.

 

A partir de 1987, ce sont les œuvres poétiques d'Amalita Hess qu’il nous donnera à apprécier : « Aux fontaines de tes soifs » en 1998, soutenues par les sanguines de Jacqueline Esseiva, et « Au clair de ta joie » où les photographies de Christian Waeber scandent les poèmes, en 2002.

 

Il est entré dans l'aventure poétique des deux artistes Monique Rey, poète et René Bersier, photographe, en 1999 avec "Haïku en forêt", ouvrage de typographie à l’ancienne dans lequel chaque poème s’adresse en regard à une photographie d’arbres en noir et blanc. "Homme lige des étangs" en 2001 s’attache quant à lui, à mettre en scène l’écriture des roseaux. « Son lit de pierres » en 2007, trouve son expression dans les roches des lapiaz en Valais. Livres d’artistes qui font toujours dialoguer étroitement deux formes d’art, la photographie et la poésie.

 

C’est en 2010 que naissent les Editions d’Art du Cassetin. « L’Obole du silence » en 2010 se distingue par le choix de tableaux photographiques abstraits que les pensées poétiques et philosophiques égrènent. « Les attaches de fierté » en 2012, à l’aide de simples piquets de clôture cernés de fils barbelés, invitent à développer le thème de toute forme d’emprisonnement. La voix de l’homme ne réussissant pas à être étouffée, c’est bien toute la dignité de l’homme souffrant que nous découvrons inscrite au cœur de l’image et des messages poétiques, à forte teneur spirituelle. « Des bois, le ferment » en 2015 donnent à voir et à entendre l’univers foisonnant ludique et enchanté de la forêt.

 

Monsieur Marcel Jobin, éditeur, a déployé à Fribourg, de 1970 à nos jours, toutes ses compétences et sa sensibilité au service de l'art du beau livre et a laissé parler un goût pour la créativité toujours renouvelé. Son œuvre démontre combien l’esprit de finesse se conjugue à un savoir-faire à nul autre pareil.

 

Le patrimoine fribourgeois s’en trouve ainsi particulièrement enrichi.

© 2020 Editions d'art le cassetin Fribourg Suisse